Savon aux herbes salées

Savon aux herbes salées

Savon aux herbes salées

Selon la marmotte, le printemps sera hâtif. Chez Coop Coco aussi, le printemps arrive très tôt cette année! On a tellement hâte de garnir nos balconnières de jolies fleurs et de fines herbes, qu’on a décidé de sortir un savon du mois au fines herbes… et au sel !

Non sans rappeler les fameuses herbes salées du bas du fleuve, ce savon frais et exfoliant convient aux peaux normales ou grasses. Il mousse bien et nettoie en profondeur. Utilisez-le pour laver le corps ou les mains, et laissez son parfum vif de fines herbes éveiller vos sens !

Avant de débuter

  • Lire les précautions de manipulation de la soude caustique ici.
  • Lire la recette en entier avant de débuter.
  • Cette recette est fabriquée en tenant compte de l’ajout de sel. Nous déconseillons de modifier les éléments suivants : huiles de base, eau, NaOH, sel, surgraissage. Si vous désirez la modifier, vous pouvez jouer avec les couleurs et le mélange d’huiles essentielles uniquement.
  • Nous déconseillons de doubler ou tripler la recette : les directives tiennent compte du temps nécessaire pour verser le mélange dans 6 moules individuels. En multipliant, le mélange sera trop épais pour être versé dans les moules supplémentaires.
  • Ce savon est déconseillé aux personnes ayant la peau sensible et/ou sèche.

 

Ingrédients

Solution caustique

 

Huiles

 

Surgraissage

 

Ajouts

 

Ustensiles

 

Bon à savoir !

  • Le sel atténue la mousse, alors que l’huile de coco l’augmente. C’est pourquoi il y a un si gros pourcentage d’huile de coco dans cette recette. Toutefois, comme l’huile de coco est asséchante en haute proportion, nous avons ajouté un fort surgraissage. Pour toutes ces raisons, nous déconseillons de modifier la base de la recette.
  • Si vous désirez modifier le mélange d’huiles essentielles, gardez en tête que les huiles essentielles de thym, origan et gingembre sont dermocaustiques et leur somme ne doit pas dépasser 0,5% du total de la recette de savon. Aussi, il ne faut pas excéder la quantité totale actuelle d’huile essentielle, qui est de 14,3 g.

 

Étapes à suivre

1. Préparer la soude (mesurer, mélanger) et laisser refroidir. Pendant ce temps, mesurer tous les ingrédients.

2. Au bain-marie, faire fondre l’huile de noix de coco. Une fois fondue, retirer du feu, ajouter l’huile d’olive et laisser refroidir.

3. Au bain-marie, faire fondre le beurre de karité et ajouter l’huile d’avocat (ou de tamanu) et l’oléorésine de romarin. Vous obtenez le surgraissage.

4. Dans une tasse à mesurer (idéalement, une tasse à marbrage de 500 ou 900 ml), mélanger l’oxyde de zinc avec 1 cuillère à table des huiles de base (olive et noix de coco). Mettre de côté.

5. Dans une deuxième tasse à marbrage, mélanger l’argile verte et l’oxyde vert avec 1 cuillère à table des huiles de base. Mettre de côté.

Prédisperser

6. Peser les huiles essentielles et les mélanger dans un ramequin. Peser le sel dans un bol, et les feuilles de menthe séchées dans un autre bol.

7. Tout doit être prêt avant de mélanger les huiles de base et la soude, car il faut travailler rapidement.

2

8. Lorsque les huiles de base et le mélange de soude ont atteint une température entre 25 et 35 degrés celsius, verser la soude dans le mélange d’huiles et brasser à l’aide d’un mélangeur à immersion jusqu’à l’obtention d’une fine trace. Attention ! L’huile de coco accélère l’arrivée de la trace, vous devrez donc travailler vite à partir de cette étape-ci.

melangeur

9. Ajouter le surgraissage et les huiles essentielles et mélanger de nouveau avec le bras mélangeur.

10. Ajouter le sel de mer et mélanger avec une spatule en silicone.

11. Diviser le mélange en 2 parts égales dans les deux tasses à marbrage.

12. Ajouter les fines herbes dans la tasse contenant l’oxyde de zinc.

herbes

13. Bien mélanger le savon et les colorants dans les tasses.

14. Prendre une tasse dans chaque main et verser simultanément les deux préparations dans chaque cavité du moule.

cavite

cavite

15. Lorsque tout le mélange a été versé vous pouvez laisser le savon tel quel ou créer un léger marbrage entre les deux couleurs, en effectuant des tourbillons ou des zigzags dans la pâte à l’aide de la tige du thermomètre.

tourbillon

16. Couvrir 24 heures, puis démouler. Laissez sécher de 4 à 6 semaines. Utiliser pour le corps ou les mains.


Commentaire

Savon aux herbes salées — 12 commentaires

  1. Bonjour,

    Simplement vous informer que la quantité de sel de mer ne semble pas être inscrite dans cette recette, ni le type de sel de mer (fin, gros, etc.), tandis qu’il est indiqué de l’ajouter à l’étape 10. Également, il ne semble pas y avoir de mention à savoir quand on doit inclure l’oxyde vert.

    Merci à l’avance!

    • Bonjour Lyly,

      Merci de souligner les oublis ! L’oxyde vert est mélangé à l’argile verte avant d’être dilué dans un peu d’huile, nous allons corriger la recette. Quant au sel, les corrections ont été apportées.

      Merci !

  2. Bonjour,
    J’ai suivi l’atelier de fabrication de savons chez vous. Est-ce que les essences aromatiques sont 100% naturelles tout comme les huiles essentielles? Je veux vraiment faire des savons 100% naturels.
    Et pour les couleurs, quoi utiliser si je ne veux pas mettre d’oxydes ou ultramarines qui ne semblent pas recommandées dans le livre de Sylvie Fortin. Je suis très déçue des mauvaises surprises des épices ou herbes séchées qui tournent souvent au jaune verdâtre, ou vert-brunâtre. Comment obtient-on des couleurs rosées, rougeâtre ou bleutées dans les savons? Merci beaucoup!

    • Bonjour Céline,

      Les essences aromatiques sont bien 100% naturelles.

      Il est difficile d’obtenir de belles couleurs vives dans les savons en se passant des oxydes et des ultramarines. Une quantité minime (parfois aussi peu que 0,1%) permet de donner de belles couleurs aux savons, couleurs qui resteront belles dans le temps. L’utilisation de ces pigments est sécuritaire, d’autant plus que la quantité utilisée est minuscule et que le produit est rincé presque immédiatement. Sinon, les argiles, surtout la rose, la verte et la jaune, donne de belles couleurs (calculez 1 à 3% du poids des huiles). Vous pouvez aussi utiliser des purées de fruits ou de légumes, mais le résultat de sera pas semblable à la couleur vive du fruit ou du légume.

      Bonne chance !

Répondre à Céline Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>