Savon 2 en 1 pour aventuriers

Savon 2 en 1 pour aventuriers

Le retour des belles journées chaudes c’est aussi celui des vacances, des sorties en plein air, et du camping pour certains! Que vous soyez un campeur ou une campeuse du type «de luxe» ou de type «wild» ne change rien au fait que vous désiriez utiliser un savon qui sera respectueux de l’environnement et qui aura la qualité de ne pas attirer sur vous des nuages de moustiques ou de mouches noires.

Pourquoi ne pas fabriquer vous-même un superbe savon bicolore, aux deux argiles. La formulation en fait un savon agréable à utiliser en pleine nature, tant pour le corps que pour les cheveux. Le mélange d’huiles essentielles a une bonne odeur de vie sauvage… Bref, j’entends le huard qui m’appelle!

Ustensiles

 

Ingredients

Huiles

 

Solution caustique

 

Surgraissage

 

Pigments

 

Argiles

 

Huiles essentielles

 

Avant de débuter

  • Rassembler tout l’équipement et les ingrédients nécessaires à la fabrication du savon.
  • Lire les consignes de sécurité concernant l’utilisation de la soude caustique, elles se trouvent ici.
  • Lire la recette en entier, pour avoir une idée des étapes.
  • Enfilez votre uniforme de savonnier : gants, lunettes de sécurité (même si vous portez des lentilles), tablier, manches longues, souliers fermés.
  • Notez que cette recette est de niveau avancé car la séparation en deux moitiés demande d’être capable de travailler rapidement afin d’éviter que la trace ne prenne trop vite.

 

Étapes à suivre

1. Peser les ingrédients.

2. Dissoudre le lactate de sodium dans l’eau déminéralisée tiède, laisser refroidir et ajouter l’hydroxyde de sodium. Suivre les précautions de manipulation de l’hydroxyde de sodium ici.

3. Préparer deux récipients d’une capacité d’au moins 500mL (tasse à mesurer ou pot de yogourt ou bol en inox). Dans le premier récipient ajouter l’argile verte et les pigments (oxyde vert, jaune et blanc (zinc)). Dans le deuxième récipient ajouter l’argile ghassoul. Dans chaque récipient faire une pré-dispersion de l’argile et des pigments en ajoutant quelques cuillères à thé d’huile d’olive prélevées à même la recette. Bien mélanger à l’aide du mini-fouet (la petite roue) pour dissoudre les grumeaux. Mettre de côté.

4. Faire fondre les huiles semi-solides (palme, noix de coco et neem). Une fois fondues, retirer du feu et ajouter aux huiles liquides (olive et ricin).

5. Au bain-marie, faire fondre le kokum. Mettre de côté.

6. Dès que les huiles et l’hydroxyde de sodium atteignent chacun une température de 40º C ou moins, il est temps d’ajouter la solution d’hydroxyde de sodium aux huiles. Idéalement, la différence de température entre les huiles et l’hydroxyde de sodium ne devrait pas être de plus de 10º C.

7. À l’aide du mélangeur à immersion, bien mélanger tous les ingrédients. Lorsque le mélange est homogène et avant l’apparition d’une trace visible, ajouter le beurre de kokum. Mélanger de nouveau.

8. Séparer le savon en deux parts égales, et verser une moitié dans le récipient contenant l’argile verte et les pigments, et l’autre moitié dans le récipient contenant l’argile ghassoul.

9. Mélanger d’abord le savon qui contient l’argile ghassoul, quand l’argile est bien intégrée, ajouter la moitié du mélange d’huiles essentielles. Mélanger de nouveau jusqu’à l’obtention d’une trace épaisse. Verser ce mélange dans les moules jusqu’à environ la moitié. Selon l’effet désiré, vous pouvez varier ces proportions.

10. À l’aide du tamis, saupoudrer la couche de savon avec l’oxyde vert qui avait été mis de côté. Taper légèrement le tamis avec une cuillère pour répartir l’oxyde sur toute la surface du savon.

11. Mélanger le savon qui contient l’argile verte et les pigments, puis y ajouter les huiles essentielles. Mélanger à nouveau. Doucement et de près, verser le mélange de savon vert sur le savon beige.

12. À l’aide d’un bâtonnet (ou de la tige du thermomètre), texturer le dessus du savon.

13. Couvrir et laisser reposer 12-24 heures. Démouler, couper et mettre de côté 4 à 6 semaines.


Commentaire

Savon 2 en 1 pour aventuriers — 6 commentaires

  1. J’ai fais un savon et j’ai remarqué qu’il y a des grumeaux blanc dans le savon dois-je le jeter ,c’est quoi qui a provoqué ce probleme.
    merci
    Solange R.

    • Bonjour Solange,
      je n’ai pas assez d’informations pour pouvoir vous conseiller. Avez-vous fait la recette de notre blog ou votre propre recette? Avez-vous bien versé la soude dans l’huile et non l’inverse? Les grumeaux sont peut-être des cristaux de soude caustique et il est possible que votre savon soit caustique. Je vous invite à consulter ce site : http://revonssavons.fr/WordPress/mon-savon-est-rate-que-faire/, qui explique les différents ratés possibles et que faire pour y remédier. Bonne saponification !

    • Bonjour Isabelle,
      Le lactate de sodium permet de durcir le savon et lui donne une texture un peu différente, mais c’est un ingrédient que vous pouvez omettre dans la recette. L’acide stéarique peut être utilisé en remplacement pour durcir le savon, je suggère d’utiliser 3% du total des gras, soit environ 20g pour cette recette. Il faut faire fondre l’acide stéarique en même temps que les huiles. Bonne saponification !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>