Fabrication de savon en 6 étapes

savon en 6 étapes

La fabrication de savon : une chimie amusante et gratifiante que vous pouvez réaliser dans le confort de votre cuisine. Comme pour toute réaction chimique, la procédure doit être soigneusement respectée afin d’obtenir les résultats désirés. Prenez le temps de lire toutes les étapes avant de commencer votre projet de fabrication de savon.

Ingrédients

  • Gants
  • Lunettes de protection
  • Balance
  • Hydroxyde de sodium

 

Étapes à suivre

1. Enfilez vos gants, vos lunettes de protection et votre tablier. Dégagez votre espace de travail et éloignez les enfants et les animaux. À l’aide d’une balance, pesez l’hydroxyde de sodium (soude caustique, NaOH) et l’eau (ne pas utiliser les mesures en volumes). Ajoutez lentement l’hydroxyde de sodium à l’eau en faisant attention de ne pas en renverser. Remuez jusqu’à ce que le liquide redevienne translucide, puis mettez le mélange de côté.

Attention de ne pas respirer les vapeurs. L’hydroxyde de sodium atteint une température de 90º C (195º F), alors vous devez le manipuler avec précaution. Lire un article complet sur l’utilisation sécuritaire de l’hydroxyde de sodium (NaOH)ici.

2. Pesez toutes les huiles et faites fondre les huiles solides.

Fabrication de savon en 6 étapes huiles liquides

3. Dès que les huiles et l’hydroxyde de sodium atteignent une température de 40º C ou moins, il est temps d’ajouter la solution d’hydroxyde de sodium aux huiles. Idéalement, la différence de température entre les huiles et l’hydroxyde de sodium ne devrait pas être de plus de 10º C.

Fabrication de savon en 6 étapes mélanger avec un mélangeur

4. Mélangez avec un mélangeur à submersion en prenant soin d’arrêter le moteur de temps à autre et de remuer à la main. Assurez-vous que le malaxeur est complètement submergé afin d’éviter les éclaboussures de savon caustique sur vous ou vos articles de cuisine.

Fabrication de savon en 6 étapes trace

5. Une fois que vous avez atteint la trace, votre savon est prêt à être coulé dans un moule préalablement préparé. Si désiré, c’est le moment d’ajouter colorants et parfums. Incorporez tous vos additifs en débutant avec la couleur. Remuez à la main avec un fouet. Lorsque le mélange est homogène, versez dans votre moule.

Fabrication de savon en 6 étapes verser dans les moules

6. Laissez durcir votre savon pendant 24 à 36 heures (le temps varie selon la recette). Démoulez et coupez votre savon. Laissez sécher pendant 4 à 6 semaines.

Prenez note : si vous utilisez un moule de plastique, placez-le au congélateur pour une période de 30 minutes à 3 heures. Ce truc facilite grandement le démoulage.

Les concepts de bases dans la fabrication de savon

Huile + hydroxyde de sodium (NaOH) + H20 (eau) = savon (75 %) + glycérine (25 %) L’acte de mélanger de l’huile et de l’hydroxyde de sodium (NaOH), en quantités précises et à des températures contrôlées, produira du savon et de la glycérine via la saponification.

Le vocabulaire

Savon: est un sel de sodium qui est défini par l’huile qui l’a créé. Exemple : un savon fait d’huile de noix de coco porte le nom de sodium cocoate. Sodium oleate est un savon fait à partir d’huile d’olive.

Hydroxyde de sodium : se trouve généralement sous forme solide. Il est dérivé d’une réaction chimique créée à l’aide de sel (NaCl) + (H20) une solution d’eau et d’électricité. Cette réaction utilise des ingrédients naturels et donne un produit très caustique (pH 14). Il n’est pas possible de faire du savon sans hydroxyde.

Caustique : agent qui a le potentiel de brûler, de corroder et de dissoudre les tissus organiques par action chimique.

Glycérine: est présente naturellement dans l’huile. Le processus de saponification provoque la séparation de la glycérine des acides gras dans l’huile, demeurant donc sous une forme pure dans le savon. La glycérine est un agent humectant. Cela signifie qu’elle attire l’humidité de l’environnement vers elle-même, ce qui humidifie votre peau.

Saponification : Sapo est le mot latin pour savon. Ce grand mot décrit donc simplement le processus chimique de la production de savon.

Trace : La trace est le moment où les huiles et l’hydroxyde créent une émulsion (saponification) suffisamment épaisse pour laisser une trace à la surface de votre savon quand vous y passez une cuillère. Si vous retirez une cuillère de savon et la laissez retomber dans le bol, et qu’elle demeure en surface, vous avez atteint la trace. Nous nous référons à une légère trace, une trace moyenne et une trace épaisse pour décrire les différents stades de la trace, la consistance recherchée variant selon la recette, la technique utilisée et le résultat voulu.

Ceci conclut les rudiments de la fabrication de savon. Pour la recette de base, cliquez ici, pour des recettes et de l’inspiration, référez vous à la section de fabrication de savon procédé à froid sur notre blog ici.


Commentaire

Fabrication de savon en 6 étapes — 40 commentaires

    • Bonjour Kevin,

      Oui n’importe quel moule en silicone du marché peut-être utilisé. Simplement s’assurer que c’est bien du silicone et non une reproduction cheap en plastique, genre moule à glaçons. Ce qui est important c’est que le moule résiste bien à la chaleur.

  1. J’ai fait une « batch » dernièrement, ma elle n’a jamais durcit. Elle est devenu gélatineuse, comme si elle était entrée en phase gel mais ne l’avait jamais fini. Savez-vous a quoi c’est du et si je peux faire quelque chose?
    Merci

    • Bonjour Rachelle,

      Il me manque trop d’information pour être en mesure de vous répondre. Il me faut ta recette, la température à laquelle tu as travaillé et si possible une photo du produit. Pour plus de support je vous invite à partager avec nous plus de détails. Pour la photo partager avec nous sur Facebook.

      Bonne journée!

  2. et l’eau (ne pas utiliser les mesures en volumes).

    Pouvez-vous m’expliquer cette étape. On pèse l’eau, n’est-ce pas. J’ai de l’eau de puits, puis-je l’utiliser?

    Merci
    Uma

  3. Bonjour Uma,

    Merci pour votre question. Oui effectivement on pèse l’eau en gramme avec une balance, c’est plus précis que mesurer le volume dans une tasse à mesurer.

    Pour l’eau, en raison de la haute teneur en minéraux (qui réagissent avec la soude caustique) dans l’eau du robinet ou de puits il est toujours conseillé d’utiliser une eau déminéralisé.

  4. Bonjour,
    j’ai fait une recette de savon et à la fin j’ai réaliser avoir oublié de mettre 350 gr d’huile d’olive j’en ai ajouter plus a la trace la préparation a presque durci instantanément et le lendemain il semblait vraiment très dur , je n’ai pas tout mis l’huile nécessaire mais la quantité de soude avait été calculé selon l’huile? Est-ce que mon savon va avoir des quantité de soude qui peut nuire lors de l’utilisation?

    • Bonjour Sylvie,

      Il est difficile pour moi de vous conseiller car je ne connais pas la quantité de surgraissage, ni la quantité d’huile d’olive qui manque dans la recette. Ma seule suggestion est d’attendre que le savon soit prêt, 4-6 semaines après la fabrication. Ensuite, faites dissoudre 2g de savon dans un gramme d’eau et vérifier avec une bandelette le pH. Vous chercher un pH de 10 ou moins.

  5. Bonjour!
    Dans certaine préparation du savon, certains utilisent du silicate et ils ajoutent parfois des esters de fonctions sulfuriques. svp, j’aimerais savoir le rôle que joue le silicate et du sulforique dans la préparation. Pour préparer des savons particuliers, quels autres produits, dans la mesure du possible, peut-on encore utiliser? Je veux faire la production. Donnez-moi des mesures de bases des produits à utiliser(huile, soude, eau, colorant, autres produits). De quoi a-t-on bésoin pour préparer des savons bien blancs?

  6. svp, dans mon commentaire, je voudrais parler des esters de fonction sulfonique et non sulfurique ou sulforique.merci et passez une bonne journée dominicale

  7. Bonjour Raphaël

    Les acides sulfoniques (ou esters de fonction sulfonique) sont utilisés dans la fabrication de détergents. Les « savons » qui en utilisent sont techniquement des détergents en barre plutôt que des savons. Les savons sont strictement issus de la saponification d’huile par de l’hydroxyde de sodium (savons solides) ou de potassium (savons liquides). Nous n’utilisons aucun acide sulfonique dans nos savons. Les techniques que nous proposons sont basées sur la saponification dite à froid de produits d’origine végétale et naturelle. Les étapes de la fabrication du savon, ainsi que la recette, sont expliquées dans le présent article.

    Bonne journée.

  8. bonjour,

    J’ai lu avec attention votre recette car mon petit fils, élève de 1ère S , s’est mis en tête de fabriquer du savon. Votre démarche me semble simple (même si je suis inquiète avec la soude) mais je ne trouve pas la recette c’est à dire les proportions ? Pourriez-vous nous aider ? Evidemment c’est urgent… il faut tout faire avant d’avoir commencé :-) !
    merci cordialement
    Mimi

  9. Bonjour,

    Je suis sur le point de me lancer dans cette aventure que vous expliquez très bien malgré l’investissement de départ au niveau du matériel type balance, bols à bec verseur, combinaison, spatules, pichets, etc…
    qui est onéreux mais assez vite rentabiliser je suppose, à voir…

    Ma question concerne le procédé à froid comme indiqué sur cette page de recette de base sur votre site:
    http://blogcoopcoco.ca/recette-de-savon-de-base-pour-procede-froid/

    Pourtant dans les 6 étapes de la page ci-dessus, vous parlez à un moment, à l’étape 3 de température de l’huile et de la soude, ce qui m’emmène à me demander s’il faut chauffer l’huile pour qu’elle atteigne 40°C environ.

    Du coup, ce n’est plus un procédé à froid…

    Quelle est donc la différence entre procédé à froid et procédé à chaud, il y a-t-il des étapes supplémentaires ou alors rien ne change sauf que dans un cas, on chauffe l’huile et dans l’autre, on ne chauffe pas l’huile???

    J’espère que ma question est compréhensible et je vous remercie de votre réponse et BRAVO pour votre site!

    • Bonjour Dimitri,

      Votre question est parfaitement compréhensible. Pour le procédé « à chaud » on chauffe la pâte de savon durant le processus de saponification (la réaction qui transforme l’huile et l’hydroxyde de sodium en savon). Dans le cas du procédé dit « à froid », on chauffe les huiles solides comme l’huile de coco, de palme, le beurre de cacao etc. pour les faire fondre. Par la suite, la seule chaleur est celle dégagée par la réaction elle-même et non la chaleur qui proviendrait d’une source extérieure, d’où le nom de procédé « à froid ».
      Chez Coop Coco nous nous concentrons essentiellement sur le procédé à froid, qui est le plus couramment utilisé dans la savonnerie maison et la savonnerie artisanale.

      En espérant avoir répondu à votre question,

      Bonne journée

  10. bonjour

    votre calculateur est pour la soude solide
    si je veux utiliser de la soude liquide quels sont les modifications ou les calculs à faire
    merci beaucoup
    cordialement

    • Bonjour,

      Le calculateur n’est pas prévu pour la soude liquide. Si vous souhaitez l’utiliser il vous faudra faire quelques calculs afin de vous assurer de bien utiliser la bonne quantité de soude. Il est très important d’utiliser précisément la bonne quantité de soude par rapport aux huiles, sinon vous pouvez rater complètement votre savon. Aussi, je déconseille fortement l’utilisation de soude liquide. Si vous décidez de l’utiliser quand même, veuillez vous assurer que votre soude liquide ne contient rien d’autre que de l’hydroxyde de sodium et de l’eau.
      Ensuite veuillez vérifier la concentration de votre soude liquide.
      Attention, si cette information ne figure pas sur votre contenant, il sera impossible d’utiliser votre soude liquide.
      Si la concentration est de 35% (ou bien ratio eau/soude de 1,75) dans ce cas il sera facile d’utiliser notre calculateur, puisque par défaut il est réglé sur un tel ratio. Ce qui signifie que dans ce cas et dans ce cas uniquement, il vous suffit d’utiliser le même poids de votre soude liquide que le poids de la soude ET de l’eau qui est indiqué dans le calculateur. Par exemple, si le calculateur indique 88g de soude et 154g d’eau, vous devrez utiliser (88g + 154g) = 242g de votre soude liquide à 35%. Il est important de disposer d’une balance et de travailler en poids (en grammes) et non en volume (tasse ou millilitres par exemple).

      Pour toute autre concentration, je vous conseille de faire appel à un calculateur (comme mendrulandia ou soapcalc) qui vous permettra d’ajuster facilement la concentration de la solution de soude, c’est faisable sur le notre mais au prix de quelques calculs et conversion, aussi je recommande d’aller chercher un calculateur qui permet de changer facilement la concentration comme ceux cités plus haut. Ainsi, vous réglez le calculateur de façon à ce que la concentration de votre soude liquide et celle du calculateur correspondent. Une fois le calculateur réglé il vous suffira d’utiliser la même quantité de soude liquide que celle de soude + eau indiquée dans le calculateur.

      Dans tous les cas, je recommande fortement d’utiliser de la soude solide et de faire vous-même votre mélange, plutôt que d’utiliser la soude liquide dont on ne peut pas vraiment contrôler la concentration.

      Bonne journée

    • Bonjour Uma,

      Le taux (ou le ratio) eau/soude est une notion abordée dans le cours de savon avancé : marbrage. Ce qu’il est essentiel de comprendre, c’est que toute recette de savon peut être réalisée en faisant varier la quantité d’eau. Plus il y a d’eau (donc plus le ratio est élevé), plus le savon prendra du temps pour sécher et durcir, et aussi, plus la trace sera lente à obtenir. Le fait de changer le taux de 1,39 à 1,75 ne fera pas de grande différence.

      Bonne saponification !

  11. Bonjour,
    J’ai suivi votre atelier de savon débutant et depuis, j’ai énormément de plaisir à fabriquer mon propre savon que j’agrémente au gré de ma fantaisie. J’ai récemment fait une «batch» et mon amie adore l’odeur. Ayant acheté un moule fantaisie, j’aimerais savoir si je peux refaire fondre mon savon lorsqu’il sera prêt pour le faire solidifier dans un nouveau moule, question de lui offrir un bon, mais aussi un beau savon! Merci!

    • Bonjour Maryse,

      Je suis heureuse de votre enthousiasme à découvrir le merveilleux monde de la fabrication de savon saponifié à froid! Pour ce qui est de le faire fondre, voici ce que je peux vous dire. La refonte de savon saponifié à froid nécessite l’ajout d’eau et le chauffage du savon râpé. Ainsi, la texture et l’odeur de votre savon refondu ne sera pas nécessairement la même que celle de votre savon de départ. Si vous aimez votre savon tel qu’il est actuellement, je vous suggère d’utiliser vos nouveaux moules lors de votre prochaine recette de savon (même si je sais qu’il est difficile de patienter car on AIME faire du savon!).

      Bonne saponification!

  12. Bonjour,
    Nous avons suivi la recette suivante:
    1 kilo huile olive et coco (50/50)
    128gr soude
    300gr eau du robinet
    Nous avons suivi les instructions à la lettre, la solution est resté gélatineuse et n’a pas prise. La seule chose dont nous n’étions pas certain est la température car nous n’avions pas de thermomètre.! Ce peut-il que se simple facteur gâche tout?
    Merci

    • Bonjour Jewis,

      Je ne sais pas d’où vient votre recette, mais je vous suggère fortement d’utiliser un calculateur de soude tel que celui présent sur notre site web ou en ligne pour vérifier la quantité de soude (NaOH) et d’eau à ajouter à des huiles de base. Si je calcule 500g d’huile de coco + 500 g d’huile d’olive dans le calculateur en ligne, j’obtient une grille qui me propose d’utiliser 151.71g de soude pour un surgraissage à 5%. Comme vous n’en avez utilisé que 128g, cela implique que votre savon contient beaucoup trop de gras en surplus (environ 20%, alors que le maximum recommandé est de 10%). Également, le calculateur propose d’utiliser entre 250 et 375g d’eau. Vous aviez donc la bonne quantité d’eau, mais vous devrez ajuster la quantité de soude dans votre recette.

      Avez-vous bien utilisé des pastilles de NaOH (et non du KOH) ? Également, la température est importante lors de la fabrication de savon.

      En espérant que le calculateur vous sera utile, nous vous souhaitons une belle journée !

  13. Bonjour, dois-je utilisé de l’huile d’olive de première p^pression ;obligatoirement ou je peux prendre une huile d’olive plus légère qui est beaucoup moins odorante…

    • Bonjour Louise,

      L’odeur de l’huile utilisée influence très faiblement l’odeur de savon une fois la cure de celui-ci terminée. J’espère que cela vous aide à choisir ! Bonne saponification !

  14. La qualité du savon depond-t-elle de la qualité d’huile.
    St ce la saponification détruit la l’huile, c ça qui me fait penser à faire la saponification avec une huile ordinaire et le surgressage avec un bonne huile.
    Merci beaucoup

    • Bonjour Hakima,

      Vous avez une bonne réflexion par rapport au choix des huiles de base et des huiles de surgraissage. Nous ajouterons que certains critères peuvent être considérés comme des indices de la qualité d’un savon, dépendamment de l’utilisateur : dureté, longévité, mousse, douceur, odeur, aspect…

      Bonne journée!

  15. je suis un prophane dans ce domaine mais, je l’envue tellement,pouvez-vous me donner la liste des matériels et les produits bien precis. je veux commencer à fabriquer les barres de savon

    • Bonjour Serge,

      voici une recette de base de savon. Quant au matériel, nous vous suggérons : une balance précise au gramme, des contenants en inox, un mélangeur à submersion (voir photo du présent article), des spatules en silicone. Pour le reste, par exemple les moules et les contenants pour peser vos ingrédients, c’est à votre discrétion !

      Bonne fabrication !

  16. Bonjour,

    Ces derniers temps mes savons forment presque tous du « ash » (désolé je n’ai pas le terme francais. Des cendres j’imagine. Je travail avec de la cire d’abeille, j’ai lu que cela peut réduire les chances d’en produire. Je vaporise mes savons avec de l’alcool et je les selles apres et je les laisse refroidir dans une chambre froide. Je ne sais plus quoi faire. Avez vous un truc? Merci. Stephanie

    • Bonjour Stephanie,

      Bien que nous ne les ayons pas testé, voici quelques trucs qui pourraient vous être utiles pour prévenir la formation de cendre à la surface : Vaporiser de l’alcool 99% à la surface du savon, 10-15 minutes après l’avoir coulé. Couvrir et isoler durant 24 h (ainsi la chambre froide ne serait pas l’idéal, on veut plutôt garder la chaleur). Si vous couler la pâte de savon à basse température (ex: sous 38 degrés celsius), la formation de cendre est plus probable. D’autres trucs : réduire la quantité d’eau dans la recette, travailler avec une trace plus épaisse, réduire le surgraissage…

      En espérant que ces trucs vous aident !

  17. Bonjour,

    Super site! J’aimerais savoir comment on doit entreposer le savon pour le séchage (ou cure). J’ai essayé de trouvé l’information mais je ne trouve rien de précis. Certains parlent de cagettes.. J’ai fait du savon pour la première fois en fin de semaine mais après les avoir coupés je ne savais plus trop sur quoi je les mettais. Pour l’instant ils sont dans une armoire sur du papier parchemin sur des plateaux (plus facile pour le transport). Merci beaucoup!

    • Bonjour Mireille,

      Il y a plusieurs façon de les entreposer, l’important étant qu’ils ne soient pas directement à la lumière du soleil. Un endroit sec permettra aux savons de sécher plus rapidement. Une grille placée au dessus d’une armoire, ou une boite de carton ouverte posée dans un coin… Toutes de bonnes façons. L’air libre est l’idéal, l’armoire n’est donc peut-être pas la meilleure place.

      Bonne journée!

  18. Bonjour,

    En SAF, lorsque l’on prend de l’ Hydroxyde de sodium sous forme liquide, devons-nous la faire chauffer également à même température que nos huiles et beurres ??

    En vous remerciant par avance :)))

    • Bonjour Ludivine,

      il nous est difficile de vous répondre, car nous n’avons jamais utilisé de solution de NaOH préfabriquée.
      Notre réponse risque de varier en fonction de votre recette de savon. Si vous avez une recette qui permettre d’atteindre rapidement la trace, ou si vous faite du marbrage, vous pourriez travailler avec la solution à température pièce. Toutefois, si vous avez une recette dont la trace est longue à apparaître, et que vous ne voulez pas attendre trop longtemps, il peut être intéressant de chauffer légèrement la solution. Cela permettra d’accélérer le processus de saponification.

      Bonne journée,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>