7 alternatives aux microbilles

7 alternatives aux microbilles

Vous l’avez peut-être lu quelque part ces derniers jours : les États-Unis se sont prononcés sur le dossier des microbilles. Désormais elles sont interdites dans les produits cosmétiques à rincer.

Le problème

Les microbilles sont des particules sphériques utilisées dans certains produits cosmétiques pour leur pouvoir nettoyant ou exfoliant. Une fois le produit rincé, elles se retrouvent dans les eaux usagées. Très fines, elles passent à travers les filtres des usines de traitement et se retrouvent dans les océans, les fleuves et les rivières (le Saint-Laurent n’est pas épargné).

Ces microbilles sont constituées de polyéthylène, reconnu pour attirer les bactéries et les virus. Ainsi, au cours de leur voyage, ces microbilles peuvent insérer dans des écosystèmes des agents pathogènes. Sans oublier qu’elles peuvent être ingérées par certaines espèces. En plus de nuire à la faune et à la flore, elles peuvent également se retrouver dans nos assiettes…

Les alternatives en vente chez Coop Coco

Loin de nous l’idée de montrer certaines marques du doigt, mais plutôt de vous parler de solutions (c’est comme ça qu’on avance, non?).

Il existe de nombreuses alternatives naturelles pour exfolier. Des produits sains pour la peau, efficaces et biodégradables. En voici quelques unes, par ordre d’abrasion, du plus doux au plus fort.

 

Les alternatives dans vos placards

  • Le marc de café
  • Le sucre
  • Les graines de pavot

 

Les alternatives dans votre salle de bain

 

Et maintenant?

Il est à espérer que les choses changeront bientôt au Canada concernant les microbilles. En attendant le mieux à faire reste de se tenir informé et de modifier un peu nos habitudes.

 

Pour plus d’informations sur le sujet et pour savoir si votre produit préféré contient des microbilles, jetez un oeil à ce site d’information: http://beatthemicrobead.org

Et vous, vous utilisez quoi pour exfolier?

prenez-soinFR


Commentaire

7 alternatives aux microbilles — 2 commentaires

  1. Bonjour,
    Concernant votre article sur les alternatives aux microbilles, je me questionne au sujet des billes de jojoba dans les laits nettoyants. Bien que ces microbilles soient végétales, elles sont très petites et ne fondent pas dans l’eau froide. Passent-elles au travers des filtres des usines de filtration d’eau ? Sont-elles dommageables ?
    Merci

    • Bonjour Céline,

      À priori, les billes de jojoba sont biodégradables: le jojoba étant une cire d’origine végétale (liquide à température ambiante, ce qui fait qu’on l’appelle « huile de jojoba » la plupart du temps). Cela ne signifie pas toujours qu’elles sont biodégradables en quelques heures, il faut parfois plusieurs jours (jusqu’à un mois) pour que les billes soient dégradées. Ceci dit, il n’est pas toujours possible de savoir de quoi sont faites les billes de jojoba (en plus du jojoba) donc il n’y a pas de réponse à 100%. Mais encore une fois, à priori, cela semble faire partie des solutions qui sont plus respectueuses de l’environnement que les microbilles.

      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>